Vital Kamerhe condamné à «20 ans de travaux forcés»


Procès anticorruption en RDC: Vital Kamerhe condamné à «20 ans de travaux forcés»

L’ex-président de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe, allié et directeur de cabinet du président de la République démocratique du Congo, a été condamné ce samedi à une peine principale de « 20 ans de travaux forcés » au terme d’un procès anti-corruption sans précédent.

Ce samedi 20 juin, le directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe, a été condamné à«20 ans de travaux forcés»ainsi qu’à 10 ans d’inéligibilité et d’impossibilité d’accès aux fonctions publiques pour détournements, corruption aggravée et blanchiment d’argent, a annoncé le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.

Son co-accusé, l’homme d’affaires Samih Jammal, écope des mêmes peines et d’une mesure d’expulsion à l’issue de leurs exécutions.

Le tribunal ordonne aussi la confiscation des comptes et propriétés de membres de la famille de Vital Kamerhe.

Avec RFI

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199