une vague de demission sans précedent au sein de l’UFR.



Depuis bientôt un mois après la demission du secretaire national de la jeunesse de L’UFR en l’occurence du vice maire Badra koné. Le navire de la 3eme formation politique de l’opposition se vide de ses responsables et militants les plus importants. Pour  preuve,  dès le lendemain de la demission de Mr koné la coordinatrice de L’UFR à Forecareriah Hadja Gamet Camara avait aussi jetté l’eponge. Comme on aime souvent le dire un general c’est avant tout sa troupe et cela se traduire sur le terrain.

Ce vendredi matin une lettre de demission collective de 10 dix jeunes responsables tous membre du comité national des jeunes est parvenue au patron du parti. La question qu’on se pose à quand pourra t-on stopper les consequences du depart du genéral Badra koné qui risque de faire disparaitre le parti de Sidya Touré .

Il est extremement important aujourdhui pour l’entourage direct de sidya Touré de faire leur mea- culpa sur des comportements indelicats et des geurres d’egos qui risque de sacrifier des années de lutte politique.

Ces demissions collectives risqueraient d’affaiblir le parti de son seul et unique fief éflectoral de Matam à quelques mois des presidentielles de 2020. Dans les jours à venir, nous apprenons de sources sûres que des eventuelles vagues de demissions des membres du bureau executif et du comité national des femmes suivront les traces du génßral koné.

Alseny Camara

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199