un mort et trois blesses dont-des berets rouges

Un homme, dont on ignore l’identité, a attaqué des bérets rouges postés au palais du peuple, abritant l’Assemblée nationale, ce mardi 9 mars 2021. Il a blessé trois personnes avant d’être appréhendé pendant qu’il tentait de s’enfuir. Il est mort peu après son arrestation dans des circonstances non encore élucidées, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon les informations recueillies sur place, l’attaque a eu lieu aux environs de 11 heures, au Palais du peuple (Conakry). L’assaillant se serait servi d’une machette et d’un poignard pour blesser trois personnes, dont l’Adjudant-Chef Yaya Conté, garde du corps du 5ème Vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Fodé Mohamed Soumah.

Dans une course-poursuite très engagée, il a été rattrapé et maîtrisé au quartier Tombo, par des jeunes de la localité, dont Aboubacar Ibrahima Camara, un élément de la fanfare et officier de réserve. Interrogé par notre reporter, ce dernier dit avoir été alerté par des coups de feu tirés en direction de l’assaillant.

« J’ai entendu des coups de feu, deux ou trois. A mon arrivée, l’assaillant avait poignardé un béret rouge qui est tombé. Il voulait planter le poignard dans la poitrine de celui-ci, lorsque je suis venu l’attraper par derrière avec un autre jeune. Nous l’avons maîtrisé et on l’a mis à terre avant de l’attacher par sa propre chemise.

En tout, nous avons appris qu’il a blessé 3 personnes, des bérets rouges y compris. C’est après tout cela que les agents sont venus en nombre pour sécuriser les lieux. Même la police scientifique était là. Finalement, les bérets rouges l’ont pris pour l’emmener je ne sais pas où », a expliqué ce témoin.

A l’endroit où l’assaillant a été maîtrisé, une jaquette imbibée de sang, deux préservatifs, une paire de chaussures sont présentés comme étant ses objets. Aux dernières nouvelles, on apprend que l’intéressé a rendu l’âme, on ne sait dans quelles circonstances. Quant aux autres blessés dans l’attaque, ils ont admis au centre hospitalo-universitaire d’Ignace Deen, où ils reçoivent des soins.

En attendant la version des autorités, qui ont annoncé l’ouverture d’une enquête, plusieurs questions restent à élucider. Qui est l’assaillant ? Quel est le mobile de cette attaque ? Dans quelles circonstances est-il mort ? …

Guineematin.com

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199