un journaliste soumis au travail forcé par un commandant


Camp Alpha Yaya: un journaliste soumis au travail forcé par un commandant

Le journaliste Zézé Enema Guilavogui a été brièvement detenu ce lundi, 15 fevrier 2021, au camp Alpha Yaya par le commandant Bangaly camara,dit « Tanene ».

Le journaliste rentrait chez lui en passant par ce camp militaire quand un commandant l’a interpellé. « Quand je suis arrivé au Camp Alpha Diallo, j’ai été interpellé par e commandant Bangaly camara, dit « Tanène ». Il m’a dit « identifie-toi ». Je lui ai présenté mon badge de presse. Il s’est mis à traiter les journalistes de tous les noms d’oiseau avant de verser sa colère sur moi. C’est ainsi il m’a retiré tous mes téléphones. Avec ces arrestations brièvement sélectionnées, quatres autres ont été mis aux arrêts comme moi. Soudain nous avons été tous embarqués derrière le bataillon char pour des corvées de traité. Des parcelles ont été tracées pour chacun. Donc , de 18h jusqu’à 20h nous étions en train de travailler avec les coupes-coupes en main. Quand la nuit est tombée, on a défriché sans lumière », raconte le reporter du site d’informations aminata.com.

« Après, ses subordonnés l’ont appelé pour lui signifier que les jeunes ont bien travailler. C’est ainsi que nous avons recouvré tous la liberté », ajoute-t-il.

Pour finir, il se dit très « déçu » que des citoyens soient soumis à des travaux forcés dans un camp militaire.

Source Fatala

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199