son avocat dénonce les conditions de détention à la maison centrale


Décès de Roger Bamba : son avocat dénonce les conditions de détention à la maison centrale

Admis d’urgence à l’hôpital Ignace Deen, Roger Bamba, un militant de l’UFDG a rendu l’ame ce mercredi 16 décembre 2020. Interrogé sur la mort de son client, Me Mohamed Traoré a dénoncé une attitude des juges d’instruction sur la question des détentions préventives non règlementées dans le pays.

L’avocat s’est montré d’abord surpris de l’annonce du décès de ce militant convaincu de l’UFDG. Pour Me Mohamed Traoré, il s’agit d’une énième fois qu’un détenu meurt à la maison centrale de Conakry.

« La population carcérale est elle aussi que les conditions ne sont pas souvent favorable à une très bonne hygiène non seulement alimentaire, mais sanitaire des détenus. De l’autre côté, il y a une tendance systématique de la part des juges d’instruction, envoyer des gens en détention provisoire, même lorsque les conditions ne sont pas réunies (…)», a dénoncé l’avocat.

PublicitéRoger Bamba est accusé de menace contre certains adversaires politique de l’Ufdg. Pourtant, les propos pour lesquels il est poursuivi ont été effectués en privé sur messanger, explique son avocat chez nos confrères de la Radio Espace.
Il a été détenu à la DPJ puis conduit à la maison centrale…Ses avocats disent avoir fourni assez d’efforts qu’il soit mis en liberté provisoire mais, impossible. Cependant, ajoute Me Traoré, son dossier est totalement instruit, il n’attendait plus que d’être jugé. « Voilà qu’il meurt pendant qu’il est en détention. C’est regrettable», exprime-t-il.

Pour le moment, le ministère de la Justice se trouve ‘’incapable’’ sinon ‘’refuse’’ de fournir des informations sur cet autre décès en détention, d’un citoyen guinéen.

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199