Opération déguerpissement : » il ne faut pas qu’il ait deux poids deux mesures « Fodé Bangoura.

Le Parti de l’Unité et du Progrès a tenu son assemblée générale ce lundi, 27 février 2020 à son siège sis à Cameroun dans la commune de Dixinn.
Le président de l’unité et du Progrès, Elhadj Fodé Bangoura , a mis cette occasion à profit pour remercier les militants et militantes pour leur forte mobilisation lors du l’inauguration de leur siège.

“Après l’inauguration de notre siège le samedi dernier qui a connu une forte mobilisation, nous avons jugé utile de remercier les militants et les militantes qui se sont mobilisés pendant ces mois pour nous soutenir. L’objet de cette assemblée générale, c’était de les remercier et les encourager à se mobiliser. Le jour de l’inauguration de ce siège, je les ai dit voci votre siège. Il faut l’animer, il faut galvaniser la foule et les encourager à continuer à se mobiliser,à garder le pied sur terre » a t-indiqué.

S’agissant de l’opération de déguerpissement en cours dans la capitale guinéenne, le président du PUP désapprouve l’occupation anarchique des emprises.

“Je suis personnellement contre les envahissements. C’est vrai tout le monde est d’accord, ce qui t’appartient, mais il ne faut pas outre-passer. Si vous prenez la corniche nord je n’ai pas mon sac ici. Moi j’ai un décret qui date de 86, si on applique ce décret là aujourd’hui, il y a des bâtiments qui tomberont parce qu’à partir de Handamlaye jusqu’à Sonfonia la corniche nord, c’est deux voies deux. Vous imaginez si on applique ça aujourd’hui » a t-il souligné.

Elhadj Fodé Bangoura souhaite qu’il n’y ait pas deux poids deux mesures dans l’opération de déguerpissement.

« La seule chose que je n’ai pas apprécié et c’est à tous les niveaux, depuis les chef de quartiers, les chefs secteurs, les conseillers communaux, c’est de ne pas les laisser s’installer à nouveau, si c’est ça, cette opération va réussir. Quand on veut les déguerpir, il faut les laisser sortir le minium, sinon chacun de nous a envie qu’on dise que Conakry, c’est la plus belle capitale.

Ça fait mal de voir son compatriote souffrir, mais il faut qu’on apprenne à respecter les textes réglementaires. Aucun pays n’évolue dans la pagaille, il faut qu’on apprenne cela. Encore une fois un gouvernement, c’est pour tout le monde. Personne ne doit être ciblée, mais il ne faut pas qu’il ait deux poids deux mesures. Si quelqu’un est sur une emprise, il ne faut pas lui laisser. J’ai entendu le ministre dire, même les lieux culte, même les écoles qui sont sur les emprises seront détruits. Je souhaite que ça soit appliqué de façon rigoureuse et dans l’art » a martelé.

Mamadouba Camara

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199