« On n’obtient pas la paix sans justice »

Pour Cellou Dalein Diallo, on n’obtient pas la paix par l’exhortation ni par la reconnaissance des vertus et des avantages de la paix sans la justice, mais aussi sans le respect des droits : « Personne ne dira qu’il est contre la paix, mais de qu’elle paix ? Lorsque vous assassinez, vous accorderez une impunité totale aux assassins, vous arrêtez un Chérif Bah, vice-président de l’Ufdg qui n’est pas n’importe qui, c’est un ancien gouverneur de la Banque centrale, sans même lui envoyer de convocation, l’arrêter comme un vulgaire délinquant. Est-ce que vous voulez la paix ? Parce que ce n’est ni le droit ni la morale. La paix c’est celle du cœur, mais lorsque vous êtes opprimé, brimé, vous serez frustré et la frustration peut être source de conflit. »

Plus loin, l’opposant affirme que les appels aux dialogues d’Alpha Condé ne sont jamais de bonne foi et il ne le fait que quand ça l’arrange : «Lorsqu’il est coincé, il appelle au dialogue. On vous demande de faire des concessions pour signer un accord mais dès que vous quittez il ordonne de ne pas les appliquer. C’est comme ça que fonctionne notre République, ce n’est pas une République bananière. Elle est juste sans nom, c’est la négation du droit. La loi n’est appliquée que si elle est en faveur d’Alpha. Ce n’est même pas le Rpg le problème, mais Alpha et son pouvoir personnel qui est au-dessus des lois. »

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199