‘’Nous devons œuvrer collectivement pour surmonter les rancœurs’’

Le Premier ministre, de passage le mercredi 7 avril devant les députés à l’Assemblée nationale, s’est dit conscient que les élections organisées au cours de l’année 2020 ont ébranlé le tissu social guinéen, mettant ainsi à rude épreuve la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

Dans sa déclaration de politique générale du gouvernement, Kassory Fofana a tenu à rappeler que sans la paix et la cohésion social, ‘’il ne saurait y avoir de développement dans un pays. C’est véritablement le socle du vivre- ensemble’’.

Le locataire du palais de la colombe, évoquant la paix et la cohésion sociale, a souligné que ‘’les trois rendez-vous électoraux, qui ont ponctué la vie politique de notre pays en 2020, ont mis à rude épreuve notre vivre-ensemble’’.

Selon Kassory Fofana, ‘’l’enracinement de la démocratie est une entreprise de longue haleine et n’est jamais une œuvre achevée’’. Il précise qu’il s’agit d’un ‘’long chemin parsemé d’écueils et jalonné de péripéties. Mais le plus important, je le crois profondément, c’est de savoir ensemble les transcender en tant que fils d’une même nation liés par un destin commun’’.

C’est pourquoi, lance-t-il à l’endroit de ses compatriotes, ‘’nous devons œuvrer collectivement pour surmonter les rancœurs et consolider notre tissu social afin de construire la Guinée de nos rêves et la porter vers les hautes cimes de la prospérité’’.

Il affirme que ‘’c’est dans cette optique que le chef de l’Etat a bien voulu instituer un cadre permanent de dialogue politique et social dont il m’a confié la direction’’.

Le Premier ministre déclare avoir déjà engagé des consultations sur un ‘’canevas devant assurer l’opérationnalisation de cette plateforme destinée à organiser la concertation entre les guinéens sur les questions d’intérêt national’’.

Il rassure que ‘’nous comptons mener le processus de dialogue politique et social avec tous les acteurs de la vie nationale”.

Visionguinee

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199