l’Inter-centrale CNTG-USTG demande l’augmentation du SMIG à 900 000gnf (Mémo)

L’humanité a célébré ce samedi, 01 mai 2021, la fête internationale du travail. En Guinée, contrairement aux fêtes précédentes, cette année, la journée n’a pas connue les festivités habituelles à cause de la covid-19. Le mouvement syndicat CNTG et l’USTG a mis l’occasion a profit pour adresser un mémorandum au gouvernement et au patronat guinéen. Dans ce mémo lu par Camarade Abdoulaye Camara, secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), les syndicalistes demandent l’amélioration des conditions de vie et de travail dans notre pays en augmentant le SMIG de 440.000 à 900 000GNF.

. Au Gouvernement:

1.1. L’augmentation des salaires indiciaires des travailleurs et des pensions de retraite en tenant compte du panier de la ménagère
1.2. Le relėvement du SMIG de GNF 440.000 à GNF 900.000;
1.3. Le paiement des trois (03) mois d’arriérés de la prime d’incitation des enseignants de la Fonction Publique (Octobre-Novembre-Décembre 2020);
1.4. Le règlement des salaires des contractuels des Communes,
1.5. La mise en place d’un mécanisme de soutien du pouvoir d’achat des travailleurs pour amortir le choc découlant de toute augmentation éventuelle du prix du carburant sur le marche international, conformément aux accords tripartites signés entre le Gouvernement et les partenaires sociaux,
1.6. La subvention des denrées de première nécessité pour maitriser la flambées des prix sur le marché;
1.7. L’appui aux acteurs du secteur informel par l’ouverture d’une ligne de crédit
1.8. Le respect de la Législation du Travail dans toutes les Entreprises et sociétés.
1.9. L’arrêt des licenciements abusifs au niveau des nouvelles Entreprises Minières et Industrielles,
1.10. L’identification de toutes les PME-PMI et l’immatriculation de leurs employés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)
1.11. L’operationnalisation du Conseil National du Dialogue Social (CNDS);
1.12. Le dédommagement des travailleurs victimes de deguerpissement illégal tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays
1.13. La mise en place d’un Comité interministériel chargé de statuer sur la revalorisation des primes en lien avec l’article100 du Statut particulier de l’education et ce, conformément au Protocole d’accord du 28 Janvier 2020;
1.14. Le respect des dispositions du Code de travail dans les nouvelles Sociétés minières dans le cadre de l’embauche;
1.15. Le respect de la périodicité du Calendrier annuel de négociations tripartites (Gouvernement-Patronat-Inter-Centrale);
1.16. La ratification par la Guinée de la Convention (N°190) de Loi sur les violences et le harcèlement basés sur le genre en milieu de travail, (2019)
1.17. Le paiement intégral de la subvention annuelle accordée aux Organisations syndicales
1.18. L’application intégrale des textes de Lois du Travail en vigueur, notamment le (Code du ravail, le Statut General des Fonctionnaires et Agents de l’Etat);
1.19. L’adoption du Code de la Sécurité Sociale conformément à la réalité actuelle du monde du travail en Guinée;
1.20. Le renforcement du Controle de qualite des prOduits de consommation en vue de protèger la vie des populations
1.21. L’octroi de l’aide humanitaire à travers la livraison des denrées de première nécessité à tous les retraités par l’Agence Nationale pour l’inclusion économique et Sociale (ANIES)
1.22. La mise en œuvre de la politique de construction des logements sociaux pour les travailleurs(es)
1.23 Le paiement de la pension des retraités à temps
1.24. La révision du Code de Travail du 10 Janvier 2014
1.25. Garantir la protection sociale universelle y compris les migrants et leurs enfants
1.26. Relèvement des frais de mission des cadres guinéens en déplacement à l’interieur comme à l’extérieur
1.27. Paiement régulier des primes pour les boursiers guinéens tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

2. Au Patronat

2.1. La mensualisation du paiement des pensions de retraite à la CNSS
2.2. Le paiement intégral des salaires des enseignants du Secteur Privé
2.3. L’actualisation de la Convention de Partenariat signé le 21 Août 2015 entre la CPEG et l’inter-Centrale CNTG-USTG et l’extension de ladite Convention aux autres structures patronales (CNPG-PAG…);
2.4. La signature du Contrat de Travail pour les Enseignants et les Agents de Santé du Secteur privé et leurs immatriculations à la CNSS;

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, La prise en compte de ces revendications/propositions, est un gage de renforcement de la paix sociale pour lequel nous fondons un grand espoir quant à votre engagement, conformément au rôle dévolu à votre fonction par la Constitution de notre pays.

Merci pour votre haute attention.

Fait à Conakry, le 1e Mai 2021

Le Secrétaire Général de l’USTG

Le Secrétaire Général de la CNTG

Abdoulaye CAMARA

Elhadj Ahmadou DIALLO

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199