les ‘’stagiaires’’ autorisés à reprendre le travail, mais à condition de signer une fiche

Après des semaines de débrayage, les ‘’stagiaires’’ de la RTG (Radiodiffusion Télévision Guinéenne), sont autorisés à reprendre du service à partir de ce lundi 8 juin.

C’est du moins ce qu’a confié à notre rédaction, le Directeur Général adjoint de ce média du service public, Fana Soumah.

Toutefois, tout stagiaire désirant reprendre du service, devrait signer une fiche individuelle où il atteste ne s’attendre à rien de la part de la maison mère, notamment pour son engagement à la fonction publique.

Selon le Directeur Général adjoint de la RTG, le responsable des ressources devrait commencer à recevoir ces stagiaires dès ce lundi pour signature de ladite fiche, avant d’être repartis pour rotation, à cause de la crise sanitaire qui secoue le pays.

« Vous savez, la RTG n’a aucun pouvoir d’engager quelqu’un, elle est un service rattaché au ministère de la communication. Donc, c’est le ministère qui décide, quand il est question d’engagement. Nous sommes restés avec des stagiaires, depuis que moi j’étais rédacteur en chef adjoint, ils étaient avec nous, après rédacteur en chef et aujourd’hui Directeur Général adjoint, ils sont toujours là. Donc, ce sont des gens déjà habitués, il y a certains mêmes qui sont très compétents, très biens. Donc, nous-mêmes, nous n’aimerions pas les lâcher. Mais puis qu’on ne peut pas les engager, qu’est-ce qu’il faut faire ? Et actuellement, c’est par voie de concours on engage les gens à la fonction publique. Quand ils ont cessé le travail pendant les deux jours, ils pensaient que c’était pour attirer l’attention sur leur situation, mais ils se sont mal comportés. Tu ne peux pas abandonner le travail comme ça sous prétexte que tu veux attirer l’attention des autorités. (…). Ils vont être intégrés dans la programmation. Mais, pour nous mettre à couvert, puisqu’actuellement on n’a pas le pouvoir de les engager, on a élaboré une fiche d’engagement. C’est-à-dire, si tu es stagiaire et que tu veux continuer à travailler à la RTG, tu vas remplir une fiche et la signer pour dire que tu ne t’attends à rien et que la RTG ne peut pas t’engager. Maintenant si un jour, le gouvernement décide d’organiser le concours, oui on proposera des noms », a-t-il élucidé.

Fana Soumah soutient que le programme de rotation auquel ces stagiaires devront être soumis, concerne tous les travailleurs, même les titulaires.

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199