« le tyran a décidé de décapiter mon parti »


Cellou Dalein Diallo en colère: « le tyran a décidé de décapiter mon parti »

Face à ce qu’il qualifie de chasse à l’homme déclenchée par les lieutenants du régime d’Alpha Condé contre des membres de l’UFDG et aussi du FNDC, Cellou Dalein Diallo, pique une colère noire et accuse le pouvoir de vouloir nuire à sa formation politique.

Lisez plutôt ce qu’il a posté tout à l’heure sur sa page Facebook:

« Les violences déclenchées par Alpha Condé pour faire passer son coup d’état électoral continuent de faire des victimes, notamment dans les rangs de l’UFDG. Après m’avoir séquestré à mon domicile, fait occuper par l’Armée mes bureaux et le siège de mon Parti et fait tuer par balles 48 personnes, le tyran a décidé de décapiter mon Parti en se livrant à l’arrestation de ses dirigeants.Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah ainsi qu’Etienne Soropogui et Sékou Koundouno sont aujourd’hui dans le collimateur de Alpha Condé qui a déjà actionné sa justice à cet effet. Et le motif est vite trouvé. Ils sont accusés par le Procureur de proférer des menaces de nature à troubler la sécurité et l’ordre public alors que les 48 morts des violences post-électorales et les 99 morts du FNDC n’ont encore suscité aucune réaction de la part de notre Procureur. Quelle honte?», a-t-il dénoncé ce mercredi.

mosaiqueguinee

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199