l’avocat de Mamady Kaba  » Pourquoi les deux expatriés ont-ils été libérés et qui a autorisé leur libération ?

Le Collectif des Avocats de M. Mamady KABA dans le dossier de trafic international de Cocaïne en Guinée était face à la presse ce lundi 08 mars 2021 à la maison de la presse sise à Kipé dans la commune de Ratoma.L’objectif de cette conférence était de faire le point sur les incohérences et les arrangements graves révélés par le rapport d’étape rendu public par le porte-parole de la commission rogatoire d’enquête dans le dossier de trafic international de cocaïne en Guinée.

D’entrée de jeu Me. Yaya Konaté, l’avocat de M. Mamady Kaba a dénoncé des incohérences qui ont conduit à l’interpellation et l’arrestation de son client.

“Je constate des incohérences qui ont été révélées par le rapport d’étape de la commission rogatoire notamment sur la situation des deux expatriés sur lesquels la drogue a été saisie et qui ne sont pas mis aux arrêts. Selon les informations rapportées par le site Guinéenews, le rapport publié par la commission rogatoire indique je cite “concernant les interprétations que le 5 janvier 2021 aux environs de 17h, dans le cadre de la vérification de l’information faisant état de l’existence d’un colis suspect dans une villa à Nongo Tadi dans la commune de Ratoma.

Le chef d’escadron, commandant de la BAC10, assisté par son adjoint, commandant de police et de leurs éléments se sont rendus sur les lieux. Après avoir reçu de leur hiérarchie supérieure, le coordinateur général adjoint, lieutenant colonel de la gendarmerie et de le coordinateur général de la BAC, ils ont trouvé en place deux expatriés blancs. Mr. Gurane Taschovic et Jobigars Chocovic ainsi que le nommé Issa Kaba en présence desquels, ils ont découvert et saisi 21 sacs de cocaïne de couleurs différentes, genre sacs à dos, tous remplis au même niveau avec le même volume. Ils ont interpellé Gurane Taschovic en laissant les autres sur place » a t-il fustigé.
Poursuivant, l’avocat de Mr. Mamady Kaba se dit surpris de voir son client en prison alors que ces deux expatriés sont dans la nature.

« Aujourd’hui Mr. Mamady Kaba est interpellé dans le cadre de cette affaire. Il est interpellé depuis le 19 janvier 2021 et placé sous mandat de dépôt à la maison centrale. Pour cette affaire dont il ignore les arrangements intervenus en amont. Comment est-ce que sa responsabilité sera déterminée en pareille circonstance? Ce qui est curieux et très grave dans ce dossier, c’est que les deux expatriés dont j’ai cité les noms, en possession desquels la drogue a été saisie ne sont pas mis au arrêt et on ne sait pas. Pourquoi ont-ils été libérés et qui a autorisé leur libération ? En outre , il a fallu que ces personnes qui ont été interpellées dans la soirée du 5 janvier, aussitôt relâchées restent à Conakry jusqu’au 12 janvier, date à laquelle ils ont disparu de Conakry. Pourquoi ensuite le 19 M. Mamady Kaba soit interpellé? Pourquoi avoir interpéllé les personnes en possession des stupéfiants, relâcher ces personnes, les laisser dans la nature et partir interpellé une tierce personne?

Deuxièmement M. Issa Kaba dit également a été interpellé sur les lieux au moment de la saisie a pu être recherchée, retrouver dans un pays de la sous région, mis au arrêt et conduit devant le juge. Pour ces expatriés blancs qui, normalement peuvent facilement reconnaissables dans notre pays, n’ont-ils pas fait de telles recherches ? Pourquoi est-ce que les services de sécurité n’ont pu mettre aux arrêts ces deux expatriés qui étaient en possession de cette drogue.Voilà au tant de curiosités qui dénotent que ces expatriés ont quitté à la suite d’ arrangement parce qu’aujourd’hui en état , ils ne sont pas là et M. Mamady Kaba est en prison parce que ces deux expatriés habitaient la maison qu’il a louée. Voilà les questionnements autour de ce rapport d’étape public par la commission rogatoire » a t-il dénoncé.

Camara Mamadouba
669 14 62 22 .

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199