la ville de Kankan s’y oppose également


Interdiction de la prière nocturne: la ville de Kankan s’y oppose également

La nuit dernière a été très agitée à Kankan. Des jeune étaient massivement descendus dans la rue pour exprimer leur opposition à l’interdiction de la prière nocturne dans les mosquées. Du coup, des barricades ont été érigée et des pneus brûlés par endroits.

Scandant des slogans comme « Allahou Akbar », les manifestants ont fait le tour de quelques endroits de la ville de Kankan. Ensuite ils ont pris la direction du commissariat de police. Là, ils ont fait part de leur rejet de la décision des autorités religieuses, interdisant la prière nocturne dans les mosquées.

Les mises en garde du préfet n’ont pas changé grand-chose au rejet dont fait l’objet ladite décision. Lors d’un point de presse qu’il a animé hier, il a menacé de faire sanctionner tout individu qui sera surpris en train de pratiquer la prière nocturne dans une mosquée. Mais quelques heures plus tard, c’est-à-dire la nuit, des manifestations ont éclaté dans la ville.

Du côté du secrétariat général aux affaires religieuses, la position reste la même. Pas question de revenir sur sa décision. Aly Jamal a, dans une émission radio, laissé entendre que le prophète s’acquittait de la prière nocturne à domicile et non à la mosquée. Une manière pour lui de justifier davantage son interdiction de ce type de prière dans les maisons de Dieu.

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199