La situation alarmante des infrastructures sportives de la préfecture – La synthèse de l’actualité sportive

Si auparavant Fria, la cité de l’alumine était un modèle d’exemple dans la pratique du sport, à savoir la Natation, le Basket-ball, le Volleyball, le Football, le Tennis, la Pétanque, les Jeux de Dames et le Handball à travers les installations sportives que regorgeaient à l’époque cette préfecture située dans la région de Boké, aujourd’hui tel n’est plus le cas.

Située à 160km de Conakry, Fria est de nos jours une ville où la pratique des disciplines sportives, citées si haut n’est plus d’actualité et plus loin elles sombrent dans les oubliettes, ce à cause de l’état lamentable dans laquelle se trouvent ces différentes installations sportives.
A commencé par le stade Préfectoral, en passant par la piscine Olympique, le terrain de Basketball, le court de tennis mais encore le terrain de volley-ball, tous ces lieux démontrent un visage délabrés, qui n’honorent plus cette ville en matière de sport.

Selon plusieurs riverains, cette situation déplorable s’explique au lendemain du départ des français dans la cité. «depuis que les Français ont quittés, tout à complètement changer et les images de cette réalité parlent d’elles-mêmes. Aujourd’hui à part le football, les autres disciplines sportives ne sont réellement plus pratiquées, et cela s’empire de jour en jour». Nous a signifier un témoin.

Alors la triste situation que reflète les installations sportives dans la cité de l’alumine, prouve à suffisance que, la reprise partielle des autres disciplines sportives n’est pas pour maintenant à Fria.

Francis Maomou depuis Fria 

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 623444004