la loi sur la programmation militaire votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale

Ce processus a eu lieu ce samedi 19 décembre 2020, lors d’une session ordinaire à l’hémicycle, sur l’examen et le vote de la loi de programmation militaire (LPM 2021-2026).

Avant de procéder aux différents discours de circonstances, le président de l’Assemblée nationale a évoqué le soutien de l’Assemblée nationale aux militaires. Honorable Amadou Damaro Camara a dit que les parlementaires feront en sorte que les forces de défense soient dotées de tous les moyens pour leur permettre de bien exercer leur mission.

L’objectif de ce projet de loi de programmation militaire 2021-2026 vise à fixer un horizon de six ans, les priorités stratégiques et les choix majeurs en matière d’équipements, d’effectifs, d’entraînement des forces armées et de la condition militaire.

Elle vise également à garantir les budgets additionnels et/ou exceptionnels annuels qui sont indispensables à la construction d’un outil de défense rénové en donnant à toutes les composantes des forces armées les contrats opérationnels, les outils et les moyens financiers nécessaires à l’accomplissement de leur mission.

L’ambition est de modeler rentre 2021 et 2026 des forces de défense capables de remplir dignement et professionnellement une triple mission à savoir :

• Proteger le territoire national et les populations civiles ;
• Participer au développement socio-économique du pays ;
• Contribuer au maintien de la paix dans le monde.

Pour atteindre ces objectifs, l’honorable Djénè Saran Camara, la présidente de la commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale, a estimé que ce projet de loi prévoit un budget global d’un montant de quatre mille huit cent trente-six milliards deux cents soixante-treize millions six cent vingt-neuf mille (4 836 273 629 000) francs guinéens, en baisse de deux cent soixante-onze milliards sept cent trente-un millions cent cinquante six mille (271.731.156.000) francs guinéens par rapport au montant global du projet de loi de 2015-2020.

Déjà adopté, ce projet de loi se propose de :

– Légaliser les choix de la politique de défense ;

– Exprimer les besoins des forces Armées ;
– Garantir les budgets nécessaires sur 6 ans (2021-2026) ;

Suite logique du projet de loi de programmation militaire de 2015-2020, cet autre projet de loi est structuré comme suit :

a) Une partie « normative» qui rappelle la politique de Défense de la Guinée et définit le nouveau contexte stratégique, les risques et menaces, auxquels la Nation est confrontée, les missions données aux forces armées guinéennes, les contrats opérationnels par « modèle 2026 » ;

b) Une partie «programmatique» qui définit, les ressources budgétaires
nécessaires.

Ainsi, l’exécution correcte de ce programme permettra de consolider les acquis et favoriser l’émergence d’une armée moderne et dynamique.

Cette loi qui aborde les enjeux majeurs de l’armée guinéenne en matière d’équipements, d’effectifs, d’entraînement et de la condition militaire, a été votée à l’unanimité.

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199