La justice ouvre des enquêtes


Affaire de détournements de 200 milliards GNF : La justice ouvre des enquêtes

Après quelques jours de silence suite à l’affaire d’un prétendu détournement par la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, la justice annonce l’ouverture d’enquêtes.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale (RTG) ce 27 novembre, le parquet de Kaloum a annoncé l’ouverture d’enquêtes pour « détournement ou pour dénonciation calomnieuse et diffamation ».

« Suivant communiqué en date du 26 novembre 2020, le gouvernement de la République a fait état d’un prétendu détournement de deniers publics d’un montant de plus de 200 milliards GNF par un membre du gouvernement tel que rapporté par le site d’informations Guineenews et relayés par d’autres médias. Face à cette dénonciation et dans sa mission régalienne de lutter contre toute impunité dans la gestion des deniers publics, le parquet a décidé de procéder ou faire procéder des enquêtes et investigations plus approfondies aux termes desquelles des poursuites pourraient être éventuellement engagées conformément aux dispositions pertinentes de l’article 47 du code de procédure pénale », indique-t-on dans le communiqué.

Le parquet précise les poursuites pourront être engagées contre l’accusée ou contre les médias : « Le parquet rappelle que telles poursuites seraient initiées soit pour détournement de deniers publics, soit pour dénonciation calomnieuse ou diffamation. »

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199