«Je serai candidat à la prochaine élection si…»

Alors qu’il continue à appeler ses militants à descendre dans la rue pour revendiquer ce qu’il appelle la vérité des urnes, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et candidat malheureux à la dernière éléction présidentielle du 18 octobre dernier, vient d’afficher sa volonté de se porter candidat à l’élection présidentielle qui, en principe aura lieu en 2026.

Pour rappel, selon les dispositions de cette constitution controversée, le mandat présidentiel en Guinée passe désormais de 5 à 6 ans renouvelable.

«Tout dépendra de mon parti. S’il y a une élection digne de ce nom et que mon parti me designe comme candidat à la prochaine élection, pourquoi pas?», s’interroge Dalein dans un entretien à un média étranger.

« Je souhaite seulement que Dieu me donne la santé pour être là lors de cette compétition et que celle-ci soit la bonne», a ajouté le désormais opposant historique âgé de plus de 60 ans
Le principal opposant au régime de Conakry, a perdu les trois (3) dernières élections présidentielles face à son challenger Alpha Condé.

Soutenu par une alliance d’une vingtaine des partis politiques, l’ancien premier ministre ne reconnaît toujours pas la victoire du président Condé et affirme qu’il est le seul vainqueur de la présidentielle d’octobre dernier.

«Je garde encore ma popularité et ma crédibilité», lâche le candidat de l’ANAD avec insistance.

«C’est rare qu’un opposant gagne une élection dès le premier tour. Alpha Condé a mobilisé toute l’administration, il a utilisé les moyens de l’État et l’argent du contribuable, pour organiser cette fraude, mais il n’a pas réussi à me battre dans les urnes », se félicite t-il

 

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199