Emmanuel Macron et Jean Castex refusent de révéler leurs bulletins de paie

Interrogés par une chercheuse membre de l’Observatoire de l’éthique publique, le palais de l’Élysée et Matignon ont refusé de révéler les bulletins de salaire du président et du Premier ministre. C’était pourtant une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. La chercheuse Lucie Sponchiado déplore « un manque de transparence ».

Combien gagne précisément un président de la République en exercice ou un Premier ministre et à quoi ressemble leur fiche de paie ? Ces deux questions resteront pour l’instant un mystère…

Comme l’a repéré le journal Le Monde , le palais de l’Élysée a refusé de donner accès à la fiche de paie d’Emmanuel Macron à une chercheuse qui en avait fait la demande.

Chercheuse en droit et membre de l’équipe scientifique de l’Observatoire de l’éthique publique, un think tank s’intéressant à l’éthique et la déontologie des acteurs de la vie publique, Lucie Sponchiado a entamé des démarches en septembre 2020. Son but ? Obtenir les bulletins de paie du chef de l’État.

« J’ai été chargée de travailler sur rémunération du président. Un décret définit un traitement de base, une indemnité de résidence et une indemnité de fonction. Je voulais savoir comment il était opéré précisément et comment les réformes modifiant le régime indemnitaire du président de 2007 puis de 2012 avaient été mises en œuvre », explique la chercheuse à Ouest-France.

« Je pensais que ça allait être accepté facilement »
Dans le cadre de ses recherches, Lucie Sponchiado a donc envoyé une demande aux services de l’Élysée, puis à ceux de Matignon, pour étudier le cas du Premier ministre. « La Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) a déclaré dans un avis de décembre 2020 que les bulletins de paie (ou relevés d’indemnités) du Président de la République sont des documents administratifs communicables à toute personne qui en fait la demande », précise la chercheuse dans une note de l’observatoire. Une telle requête avait donc des chances d’être acceptée.

Mais malgré cet avis favorable, l’Élysée comme Matignon, qui ne sont pas obligés de suivre l’avis de la CADA, ont refusé de communiquer ces documents.

« Ça m’a surpris qu’ils refusent surtout après l’avis favorable de la CADA. En fait, ma démarche était presque trop naïve : dans la mesure où tout avait été rendu public je pensais que ça allait être accepté facilement », confie Lucie Sponchiado, qui estime que la France a du retard sur la transparence des élus, même si du chemin a été fait.

Un recours déposé au tribunal de Paris
Comment expliquer un tel refus ? L’Élysée répond qu’il souhaite protéger la vie privée du président. Comme expliqué par Le Monde, le directeur de cabinet du président, Patrick Strzoda, a répondu dans une lettre qu’il n’enverra pas les bulletins de paie pour la raison suivante : « une fois [l’] occultation protectrice de la vie privée réalisée, il en ressort que seuls subsistent les éléments déjà publics de cette rémunération ». Lucie Sponchiado explique que Matignon lui a donné une réponse similaire.

Deux réactions contraires à un engagement pris par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2017. Le candidat En Marche promettait alors de rendre transparente la rémunération des élus.

« On peut regretter que la Présidence de la République ne se montre pas exemplaire et donne le sentiment de se dérober à la démarche de transparence qui s’est déployée ces dernières années », estime la chercheuse, alors que seul le tribunal administratif de Paris peut désormais lui permettre d’obtenir ces documents. Un recours a d’ailleurs été déposé.

Le salaire du président défini par décret

Le salaire du président de la République est contrôlé tous les ans par la Cour des comptes. Il est défini par le décret n° 2012-983 du 23 août 2012 relatif au traitement du Président de la République et des membres du Gouvernement. Ce dernier précise que le salaire brut est calculé « par référence au traitement des fonctionnaires occupant les emplois de l’État classés dans la catégorie dite « hors échelle ». Il est au plus égal au double de la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie ». Une formulation assez complexe qui permet d’estimer le salaire du président à un peu plus de 15 000 € par mois.

https://www.ouest-france.fr/

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199