deux autres détenus meurent à la maison centrale…


Guinée: deux autres détenus meurent à la maison centrale…

LABE- La mort de deux prisonniers sème la psychose à la maison centrale de Labé. L’un était condamné à 30 ans de réclusion criminelle à perpétuité, l’autre était en détention provisoire pour vol de bétails à Pita.

Le Substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé parle de mort naturelle, mais certains prisonniers restent dubitatifs. Ces sceptiques n’excluent pas que leurs codétenus soient décédés des suites de Covid-19.

C’est la peur ici avec la mort de deux détenus. Ils étaient un peu malades ces derniers jours, finalement ils sont morts. Nous ne savons pas les causes mais tout le monde a peur que ça ne soit le Covid. Nous sommes inquiets. En attendant que nous ne soyons situés sur les causes exactes de leur décès, nous sommes très prudents », a confié un détenu à la maison centrale de Labé.

Joint au téléphone, le Substitut du procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé a été tranchant. Selon lui, les décès n’ont rien à voir avec le covid 19. Il parle de mort naturelle.

« Ils sont morts de façon naturelle et non du covid-19. L’un était condamné à 30 ans de réclusion criminelle à perpétuité, l’autre est un prévenu pour vol de bétail », a précisé le substitut du procureur Patrice Koma Koivogui.

Pour Africaguinee.com

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199