Arrestation d’un officier de la garde présidentielle pour trafic de drogue

Le commissaire divisionnaire Mohamed Mazo Mansaré, responsable de la communication des services spéciaux de la lutte contre la drogue et des crimes organisés, a annoncé mardi l’arrestation du commandant Alkhaly Camara et de plusieurs autres suspects.

Cet officier de l’armée en service à la sécurité présidentielle est accusé de trafic de haschisch. Son interpellation faite suite à une enquête ouverte par des limiers.

‘’Les services spéciaux, de la lutte contre la drogue et des crimes organisés ont reçu du ministère de la Défense un soit-transmis à titre de compte-rendu relatif au débarquement d’une importante quantité de drogue au port de Boulbinet’’, explique le commissaire Mansaré à la presse.

Dans la nuit du 7 au 8 mars, une importante quantité de haschisch appartenant à un officier supérieur de l’armée du nom de Alkhaly Camara, commandant adjoint du peloton nautique du Bataillon de la sécurité présidentielle basé à Kassa, a été saisie.

Les investigations ont permis de mettre la main, à titre de témoins, sur Ibrahima Sory Bangoura alias Lagbassi, Fodé Fofana, Aboubacar Sylla, tous manutentionnaires au port de Boulbinet, et Bafodé Camara, capitaine de la pirogue qui a servi à transporter la marchandise prohibée.

Bafodé Camara, lors de son audience, a confié aux enquêteurs qu’il a été ‘’sollicité par le commandant Alkhaly Camara pour aller chercher en haute mer un colis de calmars séchés. Un chalutier l’attendait au lieu indiqué. Sa pirogue a été chargée de sacs de drogue par des individus qui étaient dans un appareil marin et parlaient une langue étrangère qu’il ne comprenait pas’’.

Selon les manutentionnaires, environ 600 sacs ont été débarqués de la pirogue pour être embarqués dans un camion frigorifique appartenant à une certaine Fatou Soro Camara, épouse du commandant Alkhaly Camara.

Sur le lieu du débarquement, le lieutenant de douane Abdourahamane Camara et l’adjudant de police Tidiane Camara ont été empêchés de contrôler le contenu des colis, selon le porte-parole des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et des crime organisés.

Interpellé et soumis à un interrogatoire, le commandant Alkhaly Camara a nié les faits portés à sa charge.

D’après le commissaire Manzo Mansaré, la valeur marchande de la drogue saisie est estimée à 60 milliards de francs guinéens.

VisionGuinee.Info

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199