Alpha Condé : « La Guinée s’engage fermement… »

CONAKRY- Le Président de la République a pris part, mardi 09 juin 2021, à une réunion virtuelle des chefs d’Etat africains sur le climat. Alpha Condé,  désigné champion par ses pairs dans le cadre de la mise en œuvre de l’AREI, l’initiative africaine des énergies renouvelables, a exposé sa vision pour relever ce défi sur le continent.

Le Chef de l’Etat a réitéré l’engagement de la Guinée à œuvrer dans ce sens.

« Lors de la COP21, il y avait deux décisions :  le climat et l’énergie. Nous avons l’AREI qui est une unité de transformation fondée et dirigée par l’Afrique afin d’accélérer et d’intensifier le potentiel du continent en matière des énergies renouvelables.

Nous avons prévu d’obtenir 10GW entre 2016 et 2020. Nous avons atteint cet objectif 15 mois avant. Ce qui montre quand l’Afrique parle d’une seule voix nous réussissons toujours. La deuxième phase, c’est 2020-2030, avec  300GW qui exigent 500 milliards d’investissement nécessaire. Il est très important donc que nous continuons sur cette voie pour que nous puissions éclairer l’Afrique », a déclaré leprésident Alpha Condé.

Le dirigeant Guinéen soutient que l’Afrique possède minerais stratégiques pour   l’économie verte. Les enjeux, a-t-il dit, c’est  la transition énergétique, le besoin d’un cadre de bonne conduite pour les infrastructures durables, l’implication au niveau de la taxe carbone.

« Il est important aussi que nous considérions que la dimension verte et bleue comme étant transversale. Nous devons optimiser davantage des plans de relance en focalisant notre attention sur des domaines qui favorisent à la fois la durabilité budgétaire et environnementale. Nous devons intégrer les objectifs de changement climatique dans toutes les stratégies de la planification et des investissements tout en adressant les questions alimentaires et la question du développement local, sur l’angle de la résilience climatique.

Ensuite, évaluer la manière dont nos systèmes nationaux peuvent être renforcés face aux futurs chocs, aux catastrophes et exigences sanitaires. Cela implique de cibler stratégiquement les ressources vers les zones vulnérables. Pour l’exclusion de la fragilité des troubles, les climats font obstacle à une croissance administrative inclusive. La Guinée s’engage fermement sur cette voie en ayant intégré l’environnement dans sa nouvelle constitution et par conséquent doit y adapter », a assuré le président Alpha Condé.

Source Africaguinee.com

L’équipe De La Rédaction – Tél : (00224) 628954199