N’ZEREKORE : “Les jeunes à l’école de défense des droits de l’homme et de la participation citoyenne”

15
Exif_JPEG_420

Ouverture ce 9 juillet 2019, dans un réceptif hôtelier de N’Zérékoré d’un atelier de renforcement des capacités des jeunes sur la défense des droits de l’homme et la participation citoyenne en Guinée. Une problématique qui a pour objectif de faire des jeunes guinéens des acteurs de non-violence et promoteurs d’un développement durable.

Sur l’initiative du sous bureau du haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme de N’Zérékoré, se tient pour 4 jours, un atelier de défense des droits de l’homme et la participation citoyenne à l’intention de 40 jeunes venus des régions de Kankan, Faranah et N’Zérékoré.

M. Chanel Kavabushi. chef du sous bureau du HCDH de N’Zérékoré

Dans son discours de circonstance, le chef du sous bureau du HCDH de N’Zérékoré a pqssé au peigne fin la préoccupation de son institution en matière de la promotion de la participation citoyenne à la vie publique en Guinée. « Dans son plan d’action 2018-2021, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée a inscrit la promotion de la participation citoyenne à la vie publique, en donnant la priorité aux femmes, aux jeunes et aux groupes en situation de vulnérabilité », a déclaré Chanel Kavabushi. Parlant du respect des droits de l’homme, Chanel Kavabushi dira que la tenue de cet atelier va permettre aux jeunes d’être informés sur les notions de défense des droits de l’homme, la démocratie, la citoyenne surtout en préludes aux élections en Guinée. « Pour mieux impliquer la jeunesse dans un processus de développement, c’est de l’informer sur ses droits pour que des revendications qui seront derrière ses droits soient motivés pour éviter de ne pas nuire aux autres quand on a envie de revendiquer ses droits. On a vu beaucoup d’exemples ou par manipulation on bien par ignorance, les jeunes se livrent à des activités de violence. Aujourd’hui on est là, c’est pour réfléchir sur des opportunités innovantes qu’on peut saisir dans le cadre d’actions collectives », note-t-il. Par ailleurs, le chef du sous bureau du HCDH de N’Zérékoré précisera aussi que les jeunes ont un grand rôle à jouer dans les échéances électorales qui arrivent  pour éviter des dérives, parce que c’est la couche qui est souvent manipulée. On veut les préparer pour que ces étapes qui vont venir soient décisives et qu’ils aient un comportement responsable, poursuit-il.

Du côté des autorités on se réjouit de la tenue de cette rencontre dans la région administrative de N’Zérékoré tout en se montrant déterminer à préparer la jeunesse à la vie citoyenne. Selon le directeur de cabinet du gouverneur de région, Jean Smith Sandy,  dans notre société en pleine mutation où la jeunesse est un enjeu de premier plan pour le développement socioéconomique mais aussi, peut-être, pour reprendre le président Alpha Condé « une bombe à retardement », il est important de préparer la jeune génération à la vie citoyenne en vue de pérenniser l’exercice démocratique de manière sereine et apaisée. Vous les institutions de défense des droits de l’homme et nous autorités sont déterminées à jamais pour éduquer les jeunes aux notions de droits de l’homme, signale Jean Smith Sandy.  Pour terminer, Jean Smith Sandy a ému le souhait de voir les participants à cet atelier d’être les modèles de savoir-être citoyen.

A noter que pendant ces 4 jours, les participants échangeront sur les thématiques comme principes et notions de de citoyenneté, de démocratie et de droits de l’homme, droit à la participation, principe, formes et manifestations, rôle des jeunes dans l’observation des droits de l’homme dans les processus

Avec Lolaplus.info 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here