Labé : un militaire et un gendarme accusés de viol

36

 

Deux hommes en uniforme en service dans la région administrative de Labé sont accusés de viol sur une fille. Les faits se sont produits dans la nuit de lundi 10 au mardi 11 juin 2019 aux abords de l’aéroport de Labé. Selon la victime, Mohamed Camara et un autre qu’elle n’a pas pu identifier, l’ont kidnappée et violentée avant d’abuser d’elle.

Encore sous le choc, la demoiselle raconte sa mésaventure. ‘’Mohamed Camara en service au camp militaire de Labé m’a trouvée à N’diolou. Il y avait un problème entre lui et mon copain. Il avait porté plainte contre ce dernier et était à sa recherche. Lorsqu’il m’a vue, il a dit qu’il ne me laissera pas partir tant que je ne lui montre pas mon copain’’, se souvient-elle.

‘’Il était avec son ami en service à l’escadron. Il m’a dit qu’il va m’envoyer à l’escadron et je resterai là-bas jusqu’à ce qu’il retrouve mon copain. Ils m’ont embarquée et nous sommes venus jusqu’au carrefour Tinkisso. Finalement, ils nous ont conduits vers l’aéroport’’, explique la victime qui déclare avoir été battue ses deux bourreaux.

Elle les accuse également de l’avoir voilée avant d’emporter ses biens. ‘’Ils m’ont battue et violée. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont confisqué mon sac dans lequel j’avais une montre, un pagne et 382.500 GNF’’, détaille-t-elle.

Le colonel Samoura de la police militaire de Labé a déclaré que Mohamed Camara était en détention au camp Elhadj Oumar Tall pour une autre affaire le concernant. Il se demande comment il a pu recouvrer sa liberté pour aller commettre un viol alors que le camp est sous haute surveillance.

Avec Visionguinee.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here