La diaspora Sénégalaise de l’Afrique du Nord liste ses attentes du nouveau régime mauritanien

18

Au lendemain de la prestation de serment du nouveau président élu de la République de la Mauritanie, la communauté sénégalaise de l’Afrique du Nord, par la voix de son représentant, le député de la diaspora Afrique du Nord, M. Mor Kane Ndiaye, liste ses attentes du nouveau régime.
Parmi ces attentes, figurent en bonne place, “l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens suite à l’accord d’association entre la Mauritanie et la CEDEAO pour le bien des ressortissants de cette zone économique résidant en Mauritanie”. Mais également, la mise en place d’une politique  visant à améliorer la gouvernance des migrants sénégalais résidant sur toute l’étendue de la Mauritanie.
Le député Mor Kane Ndiaye invite également le nouveau gouvernement mauritanien à “lutter efficacement contre les tracasseries liées à la carte de séjour des étrangers ou même supprimer ce document pour les ressortissants sénégalais à cause de la proximité et des relations séculaires entre le Sénégal et la Mauritanie”. 
Mieux encore, il appelle le président Mohamed Ould Ghazouani et son équipe à “régler définitivement le problème lié au transport des personnes et des marchandises entre le Sénégal et la Mauritanie, notamment la rupture de charge au niveau de Rosso qui cause beaucoup de dégâts surtout  la hausse du prix du transport, la destruction de matériel transporté, et l’augmentation des délais de livraison entre autres difficultés”.
Pour une meilleure harmonisation du secteur de la pêche, la diaspora sénégalaise invite le gouvernement du président Mohamed Ould Ghazouani à “consolider les accords d’octroi de licence mais aussi diminuer les prix appliqués sur la tonne des prises des pécheurs et étendre ces accords pour les petites pirogues qui ne sont jusque là pas couvertes par les accords de pêche entre les  deux États…”

Source https://www.dakaractu.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here