Discours de clôture du président de la commission nationale de lutte contre la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre

82

Monsieur le coordonnateur national du projet ;

Monsieur le Secrétaire permanent de la ComNat-ALPC ;

Mesdames et Messieurs les participants ;

Mesdames et Messieurs ;

C’est avec une réelle satisfaction que je vous adresse mes sincères félicitations pour votre participation active et fructueuse au présent atelier de validation de la stratégie nationale de communication et de visibilité du projet « Réponse ouest africaine contre les crimes organisés et le trafic » dans sa composante 2 ‘’contrôle des armes légères et de petit calibre.’’

En effet, il est urgent que le contrôle des armes légères se réfère à la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures qui visent à réduire les impacts négatifs sur les personnes, les communautés et les Etats.

Chers participants ;

Les pays qui émergent sont ceux qui réussissent préalablement à créer un climat favorable aux investisseurs qu’ils soient privés, publics, nationaux ou étrangers.

Pour inscrire très rapidement notre pays dans le cercle des pays émergents il faut impérativement prévenir, combattre et éliminer la prolifération et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre sous tous ses aspects.

Le présent atelier qui prend fin aujourd’hui est un pas positif franchi dans la recherche des conditions favorables au développement économique et social de notre pays.

C’est pourquoi, je suis ravi de la tenue de cet atelier qui a regroupé les professionnels venant des départements ministériels et des organisations de la société civile pour bénéficier de leurs contributions à l’enrichissement de la stratégie nationale de communication de la composante 2 du projet concerné.

Ainsi, les résultats auxquels vous êtes parvenus sont révélateurs du sérieux et du professionnalisme avec lesquels vous avez travaillé. Ceux-ci profiterons j’en suis convaincu aux différents acteurs de mise en œuvre du projet.

A cela, il faut ajouter le rôle que les uns et les autres sont appelés à jouer pour accompagner la Commission nationale dans sa mission de mise en œuvre du projet OCWAR-T.

Mesdames et Messieurs ;

Chers participants ;

Au nom de Monsieur le Ministre d’Etat chargé des Affaires Présidentielles, Ministre de la Défense nationale, je vous adresse mes sincères remerciements pour le travail accompli durant cette journée.

Je formule le souhait que la présente stratégie de communication fruit de votre réflexion puisse aider à l’éducation du public et à la sensibilisation des citoyens sur la problématique de la lutte contre la prolifération des ALPC et les violences armées.

Aussi, j’exprime ma profonde gratitude et mes remerciements à l’endroit de nos partenaires de l’Union européenne, du Ministère Fédéral Allemand des Affaires Etrangères, de la GIZ, du PNUD et de la CEDEAO qui ont bien voulu initier, organiser et financer la présente rencontre.

J’ai l’espoir qu’avec le soutien que ne cesse de nous apporter Monsieur le Ministre d’Etat chargé des Affaires Présidentielles, Ministre de la Défense Nationale, le combat contre la circulation illicite et la détention illégale des armes légères sera gagné dans notre pays. Qu’il en soit vivement remercié.

Je ne saurais terminer mes propos sans témoigner ma profonde reconnaissance à Son Excellence Professeur Alpha Condé, Président de la République, Chef de l’Etat, qui a inscrit parmi ses priorités, la Réforme du Secteur de Sécurité au sein de laquelle la lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre constitue un volet transversal.

Sur ce, je déclare clos les travaux de l’atelier de validation de la stratégie nationale de communication et de visibilité du projet « Réponse ouest africaine contre les crimes organisés et le trafic » dans sa composante 2 ‘’contrôle des armes légères et de petit calibre.’’

Je vous remercie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here